Finances : Rapport d’orientations budgétaires 2022.

L’absence d’anticipation est le fil rouge de ce rapport. Un manque d’anticipation qui se retrouve sur les compétences les plus structurantes de notre agglomération, excepté, peut-être, le grand cycle de l’eau :

  • A l’analyse de la compétence « déchets ménagers » on constate votre retard considérable pris en matière de réduction des déchets en regard d’une obligation réglementaire de tri pour 2024.On ne peut être qu’admiratifs de nos voisins de la rive gauche de la Saône qui on su prendre des décisions peut-être difficiles il y a quelques années, mais qui, de ce fait, ont une avance considérable aujourd’hui. Les habitants se sont totalement approprié le modèle. Et ce manque d’anticipation est grave car les décisions à prendre vont impacter le SMET auquel nous adhérons. En effet, si nous réduisons l’apport en matière fermentescible, ne remettons nous pas en question le modèle de production de méthane ? Des choix seront à faire, à ce titre, nous avons besoin des informations nécessaires à un choix éclairé.
  • Poursuivons sur les mobilités, que vous résumez à l’investissement dans le mat&riel roulant et à l’amorce du schéma des mobilités et particulièrement à l’aménagement des pistes cyclables. Alors que la DSP transport urbain prendra fin en juin 2024, le choix du mode de gestion de ce service sera décidé en 2023. Vous n’évoquez même pas le sujet. Pourtant, nous savons tous ici que ce choix sera déterminant pour notre capacité à adapter le service de transport urbain aux besoins des usagers et des entreprises qui le financent par le versement transport. Vous voulez développer l’hydrogène – 8.1 millions dans le plan pluriannuel d’investissement – au détriment du service pour les besoins de mobilité et de lutte contre le réchauffement climatique dès aujourd’hui. Avec ce projet hydrogène, vous tentez de verdir votre mandat mais, parallèlement, dans vos projets d’urbanisme, vous procédez à des destructions d’espaces boisés, qui sont pourtant d’excellents pièges à carbone. (A St Gengoux le national, la donation d’un terrain à la commune va permettre la création de jardin partagés, d’un verger et d’espaces de détente ; à Cortevaix, c’est un parc public qui sera aménagé.)
  • Par ailleurs il y a une réelle inconnue sur votre politique d’évolution du Prix des services. Dans le contexte économique de forte augmentation du coût de la vie (+3.4%) et des bases d’imposition pour les locaux d’habitation et les locaux industriels (+3.4%), nous sommes opposés à toute augmentation des tarifs des équipements.
  • Quand aux Investissements : nous sommes bons derniers comparé aux EPCI BFC et si vos projets d’investissements sur la mandature sont ambitieux sur leur montant prévisionnel – 33 millions en AC/PC, 21 millions pour les mobilités dont 8.1 pour l’hydrogène, 27 millions sur les 5 autres budgets annexes – ils ne donnent pas à voir un ensemble cohérent à long terme.

Pour conclure, nous sommes plutôt face à une addition de prévisions d’investissements. Loin du projet de territoire lisible dont les habitants ont besoin pour comprendre ce qu’est Mâconnais Beaujolais Agglomération. Nous appelons de nos vœux un projet s’appuyant sur

  • le développement coordonné et cohérent des énergies renouvelables sur ce territoire,
  • un développement économique socialement et écologiquement responsable,
  • de la réserve foncière à destination des agriculteurs/éleveurs de la filière biologique en vue de développer une filière agro-alimentaire.

Nous prenons acte de ce rapport.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s